Savoir bien utiliser un plantoir, tous les conseils…

Le Plantoir est un petit outil à main spécifique pour les plantations au jardin. C’est l’un des outils de base du jardinier, plus que cela même, il est surnommé la troisième main du jardinier. Le plantoir se présente sous la forme d’un L ou celle d’un T, il ne doit pas être confondu avec le plantoir à bulbes qui, comme son nom l’indique, est utile pour les plantations à bulbes. Le plantoir comporte une partie longue, c’est celle qui rentre dans la terre, le plus souvent, cette partie ressemble à une carotte ventrue. Savoir utiliser correctement cet outil n’est pas toujours chose aussi simple qu’il n’y paraît.
Voici quelques conseils pour utiliser correctement un plantoir.

Sommaire

La petite histoire du Plantoir :

Le plantoir existe depuis des siècles. A l’origine, cet outil était fabriqué avec une branche coudée, ou avec un simple morceau de bois légèrement épointé à l’une de ses extrémités.

Chaque jardinier confectionne ainsi son plantoir. A partir du XIXe siècle, le plantoir en fer fait son apparition. Une convention tacite établit que le manche devait mesurer environ 10 cm de longueur et que la partie pointue qui rentre dans la terre devait être de 20 cm.  Pourquoi donc ?
Tout simplement parce qu’ainsi le plantoir se transforme en pige, en mesure.

Le rôle du plantoir :

Comme son nom l’indique, un plantoir sert à planter. C’est grâce à lui que des trous bien réguliers, aussi bien en largeur qu’en profondeur, peuvent être réalisés. Le plantoir sert à repiquer des plants de légumes, de fleurs ou autres végétaux. On l’utilise aussi bien en pleine terre qu’en pot ou en jardinière. Le plantoir est également une pige, il permet de mesurer facilement l’espace entre deux plants.

Pour votre jardin ou votre potager, le plantoir est un outil très pratique qui vous permet de planter de jeunes plants. Très facile à utiliser, il vous facilite la création de petits massifs floraux. 

Comment bien utiliser un plantoir ? :

Un plantoir s’utilise sur une terre bien ameublie, une terre qui a été préalablement travaillée. Le plantoir doit rentrer dans la terre assez facilement, il ne faut pas forcer pour l’enfoncer.
Pour une bonne utilisation, il faut tenir l’outil bien droit pour que les trous soient bien réguliers.
Comme l’outil sert aussi d’élément de mesure, les écarts entre les plants sont bien respectés et bien identiques. Le jardinier est généralement à genoux quand il utilise cet outil.
Rappel : la bonne utilisation du plantoir tient aussi et surtout à la bonne préparation de la terre en amont. 

 

Quels sont les différents types de plantoirs ?

Il existe deux types de plantoirs : 

  • les plantoirs à plants, à graines, 
  • les plantoirs à bulbes à main.

Selon les modèles proposés sur le marché, on trouve des plantoirs à bulbes qui disposent d’un long manche.
On trouve aussi des transplantoirs qui sont des sortes de petites pelles, il ne faut donc pas les confondre avec les plantoirs qui sont d’autres outils, le transplantoir est généralement utilisé pour désherber.

Le petit plantoir à bulbes manuel oblige à se pencher pour planter. Le jardinier est alors et souvent à genoux pour préparer les trous qui recevront les bulbes.

Si le travail à genoux est difficile ou si vous avez beaucoup de plantations à faire, en particulier dans les pelouses, un plantoir à long manche permet de travailler plus aisément et surtout sans trop fatiguer le dos.

De petits tabourets spéciaux pour jardinier existent et sont recommandés pour être plus en confort pour planter.

Dans la famille des plantoirs, on trouve aussi le plantoir à poireaux, qui dispose de plusieurs pointes afin de bien aligner la culture des poireaux.